L’Association Nationale des Docteurs (ANDès) apporte son soutien au maintien en l’état de la passerelle d’accès au barreau pour les docteurs en droit (dispense d’examen d’entrée aux centres régionaux de formation professionnelle d’avocats). Cette passerelle permet de valoriser dans la profession d’avocat l’expérience unique et approfondie en droit développée pendant le doctorat et de diffuser les compétences des docteurs dans la société.

L’ANDès, comme l’Association Française des Docteurs en Droit (AFDD), exprime son désaccord avec la proposition posée dans le rapport Clavel/Haeri de conditionner cette voie d’accès à dispenser “soixante (60) heures d’enseignement en droit, effectuées en deux ans maximum et de manière successive, au sein d’un établissement dont dépend l’école doctorale auprès de laquelle le docteur a effectué sa thèse”.

Lire le communiqué de presse