L’Observatoire des violences sexistes et sexuelles dans l’enseignement supérieur (OVSSES) a lancé en juin une nouvelle enquête dédiée aux enjeux du doctorat.

Cette enquête est destinée aux personnes actuellement inscrites en doctorat, ainsi qu’aux personnes ayant terminé leur doctorat (via la soutenance ou par abandon) après janvier 2020.

L’enquête a pour objectif d’évaluer et d’analyser les conditions de travail des doctorants et doctorantes au regard de leurs sentiments de sécurité et de bien-être, et en particulier au regard des discriminations et violences dont ils ou elles pourraient être victimes ou témoins. Cela permettra également d’estimer l’impact des facteurs sur la bonne poursuite du doctorat et des carrières de recherche.

Il s’agit tout à la fois de mettre en lumière les violences vécues par les doctorants et doctorantes et d’aider les établissements à mieux comprendre ces problématiques et à trouver des solutions adéquates pour mieux les accompagner.

Pour participer à l’enquête jusqu’au 30 juin 2024 (environ 30 mn), cliquez ici.

L’ANDès est une nouvelle fois intervenue lors du séminaire annuel 2024 de l’EIR-A (École internationale de recherche-Agreenium) qui s’est tenu à Montpellier du 3 au 7 juin avec près de 70 doctorants internationaux.

La matinée du 7 juin, organisée par Cécile Ernst, Agreenium, et Dr Marc Bouvy, administrateur de l’ANDès, était consacrée à l’atelier « Compétences et parcours professionnels » pour les doctorants de 1ère année. L’atelier était organisé autour de plusieurs séquences parmi lesquelles « Formaliser son projet de vie et son projet professionnel et le partager », « Pointer les dimensions de projet et de compétences attendues en entreprise » et « S’inscrire dans une dynamique de recherche d’emploi » qui a permis à Dr  Marc Bouvy de présenter l’ANDès et ses actions de promotion du doctorat.

Les échanges nombreux et enrichissants ont mis en évidence les interrogations et l’intérêt des doctorants concernant les passerelles entre le monde académique et le monde de l’entreprise.

Le 30 mai 2024, Dr Marc Bouvy, administrateur de l’ANDès, a participé à la semaine d’études de la délégation malgache dans le cadre du projet européen Erasmus + intitulé « HAYKA ».

L’événement, organisé à l’université de Montpellier, visait à échanger entre spécialistes du doctorat sur les bonnes pratiques à mettre en place pour renforcer la qualité de la formation doctorale et l’employabilité des docteurs à Madagascar.

Dans ce cadre, Dr Bouvy a présenté l’Association Nationale des Docteurs lors d’une conférence (missions, actions et outils de l’ANDès en faveur de la qualité, de la reconnaissance et de la valorisation du doctorat comme le Guide du doctorat et le Passeport Docteur…), en présence de la direction de la recherche et des études doctorales (DRED) et de la direction du collège doctoral de l’université de Montpellier ainsi que de l’ensemble de la délégation malgache composée d’une trentaine de professionnels issus de 6 universités.

Suite à cette présentation, les participants ont notamment échangé sur les blocs de compétences des fiches doctorat enregistrées au répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) et sur la notion de réseau professionnel.

Plus d’informations sur l’événement ici.

En mai 2024, Dr Stéphanie Danaux, administratrice et vice-présidente de l’ANDès, a été interviewée par Okay Doc pour présenter l’Association Nationale des Docteurs.

L’article, intitulé “Le doctorat permet de développer de nombreuses compétences scientifiques et transverses”, a permis de présenter les missions et objectifs de l’ANDès, mais aussi de mettre en lumière le Guide du doctorat, le Passeport Docteur et la fiche technique Compétences des docteurs, trois outils conçus grâce à l’action des membres de l’association.

Résumé de l’article : Promouvoir le doctorat, favoriser le décloisonnement des sphères professionnelles, accroître la visibilité des docteurs… L’Association Nationale des Docteurs (ANDès), reconnue d’utilité publique depuis 1975, accompagne les doctorants et les docteurs et met à leur disposition de nombreux outils et ressources.

Le 17 avril 2024 en soirée, Dr Linda Lahleh, présidente de l’ANDès, Dr Stéphanie Danaux, vice-présidente, et Dr Marc Bouvy, administrateur, étaient présents aux côtés de notre partenaire PhDooc pour la remise des prix du jeu concours audio « Partage ton parcours pro de PhD ! ».

Les 3 lauréats du concours sont :

  1. Delphine PELISSIER
  2. Ayoub BOURHCHOUCH
  3. Ny Rindralalaina RAFANOMEZANTSOA.
Dans ce cadre, l’ANDès a le plaisir de remettre à Ny Rindralalaina RAFANOMEZANTSOA, doctorante à l’université de Louvain, le lot suivant : un Guide du doctorat et, dès sa soutenance de thèse, une adhésion d’un an à l’ANDès.
L’ANDès adresse toutes ses félicitations aux trois lauréats et remercie PhDooc pour l’organisation du concours ! 👨‍🎓 👩‍🎓 👏

 

Le 11 avril 2024, Dr Stéphanie Danaux, administratrice et vice-présidente de l’ANDès, a participé à la table ronde sur le thème « After a PhD/Après le doctorat » lors de la journée de doctorants de l’école doctorale Mathématiques et informatique de l’université de Bordeaux organisée au Laboratoire Bordelais de Recherche en Informatique (LaBRI).

La table ronde a permis de répondre aux questions des doctorants concernant la reconnaissance et la valorisation du doctorat dans la poursuite de carrière, le crédit d’impôt recherche, les possibilités de poursuite de carrière dans l’académique (CR, MCF), les possibilités d’entrepreneuriat, la plus-value du doctorat en entreprise notamment par rapport aux profils ingénieurs, l’importance de préparer l’après-doctorat pendant le doctorat…

Plus d’informations sur l’événement ici.

La prochaine assemblée générale de l’Association Nationale des Docteurs-ANDès aura lieu le samedi 29 juin 2024.

Le conseil d’administration (CA) de l’ANDès est renouvelable par tiers chaque année. Les membres du CA sont élus pour un mandat de trois ans, renouvelable une fois ; ils sont élus par et parmi l’ensemble des membres de l’ANDès à jour de leur cotisation. Le scrutin est secret et a lieu par correspondance ou par internet avant la tenue de l’assemblée générale (AG).

Le nombre de membres du CA étant fixé à vingt et un (21), le nombre de sièges à pourvoir chaque année est fixé à sept (7), plus les postes laissés vacants par les éventuels administrateurs démissionnaires. Cette année, douze mandats de trois ans sont ouverts à l’élection.

Tous les membres de l’ANDès sont encouragés à faire acte de candidature au CA. Ce dernier fait vivre l’association au jour le jour, même si toute suggestion et participation de tout membre est toujours la bienvenue. Le renouvellement du CA est nécessaire pour être à même d’articuler une réflexion sur les questions de fond concernant les docteurs et mettre sur pied de nouvelles activités.

​Qu’est-ce qu’être membre du CA ?

  • Rencontrer régulièrement d’autres membres de l’ANDès passionnés par l’objectif de mieux valoriser le doctorat dans toute la société ;
  • Coordonner les projets de l’association en fonction de ses centres d’intérêts et de ses disponibilités ;
  • Avoir un pouvoir de décision sur les orientations et les projets de l’association ;
  • Organiser le fonctionnement de l’association et assurer une bonne communication des actions de l’ANDès auprès des membres et à l’extérieur ;
  • Représenter l’ANDès dans des réunions publiques ;
  • Participer à quelques réunions dans l’année : les réunions ont généralement lieu au siège de l’association, à Paris (tous les 2 mois environ). Les frais de déplacements sont remboursés. NB : il est possible d’assister aux réunions par téléconférence, si vous ne pouvez pas vous déplacer.

Les administrateurs et administratrices de l’ANDès permettent à l’association de vivre et d’œuvrer pour la visibilité du doctorat, rejoignez-nous !

Pour postuler, envoyez votre lettre de candidature (5-10 lignes de biographie et 5-10 lignes de profession de foi, voir ci-dessous plus de précisions) à contact@andes.asso.fr le mercredi 29 mai 2024 au plus tard.

La lettre de candidature devra s’inspirer de la structure indiquée ci-dessous. Elle comprendra tout d’abord les nom, prénom, année de soutenance de thèse, profession et fonctions actuelles du candidat ou de la candidate, ainsi que son adresse complète et son numéro de téléphone (seule la ville sera publiée). Ce profil devra être complété par une dizaine de lignes résumant la carrière du docteur et exposant sa motivation à intégrer le conseil d’administration. Les photographies ne seront pas publiées.

Exemple de candidature :

Dr Jean Dupond, doctorat en histoire de l’art, Université de Franche­-Comté (2015)

Ingénieur de recherche en archéologie à l’EPHE

4 rue des Arènes, 75005 Paris – 06 00 00 00 00

[En une dizaine de lignes, merci de résumer votre carrière et d’exprimer votre motivation pour rejoindre le conseil d’administration de l’ANDès : activités de valorisation du doctorat, idées d’actions concrètes, centres d’intérêt en lien avec l’association, autres activités associatives, etc.] N’hésitez pas à nous contacter pour plus de renseignements.

Le 7 mars 2024, une délégation de l’ANDès composée de Dr Linda Lahleh, présidente, Dr Stéphanie Danaux, vice-présidente, et Benoit Omnès, administrateur, a été auditionnée lors d’une réunion dans le cadre de la mission ministérielle sur la reconnaissance et la valorisation du doctorat qui a été confié par Sylvie Retailleau, ministre en charge de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, et Roland Lescure, ministre délégué à l’Industrie, en décembre 2023, à Dr Sylvie Pommier et Dr Xavier Lazarus.

Cette mission a pour objectifs de renforcer les dispositifs existants et de proposer de nouvelles mesures d’ici le printemps 2024 afin :

  • d’accroître la part de docteurs parmi les chercheurs en entreprise et la part d’ingénieurs s’engageant dans une thèse de doctorat
  • de renforcer l’accompagnement des docteurs dans la construction de leurs parcours professionnel, pour un passage plus rapide et fluide des docteurs vers le secteur privé
  • de rehausser la perception du grade de docteur dans le secteur privé
  • in fine, de s’assurer que les compétences et formations des docteurs bénéficient pleinement à notre économie et nos entreprises.

Dans ce cadre, l’ANDès a été auditionnée aux côtés de la Confédération des Jeunes Chercheurs (CJC).

Le déroulé de cette réunion fut le suivant : introduction par Dr Sylvie Pommier, suivie d’un temps d’échanges avec les représentants de l’ANDès et de la CJC.

L’ANDès a notamment rappelé ses positions concernant le doctorat, notamment :

  • l’exemple que le public doit donner au privé dans le recrutement des docteurs, notamment dans les domaines non académiques ;

  • le souhait de travailler sur l’image et l’unicité du doctorat :

    • étudiant, doctorant et jeune docteurs traduisent des situations différentes

    • forte diversité des profils dans la population des docteurs

    • reconnaissance du doctorat à l’international plus forte qu’en France

  • le rappel d’une inscription du doctorat dans les conventions collectives

  • la demande d’une diffusion plus large, accessible et exploitable des statistiques de poursuites de carrières

  • la sensibilisation du secteur privé aux compétences des docteurs.

L’arrêté du 22 février 2019 a inscrit le doctorat au répertoire national de la certification professionnelle (RNCP), classant ce diplôme au plus haut niveau – le niveau 8 –  et définissant les compétences acquises par ses diplômés. L’arrêté établit notamment que « la délivrance du doctorat certifie la capacité à produire des connaissances scientifiques nouvelles de haut niveau ainsi que l’acquisition et la maîtrise de blocs de compétences communs à l’ensemble des docteurs et liés à leur formation par la recherche» Ce référentiel de compétences communes fait actuellement l’objet de 22 fiches identiques, dans lesquelles seuls diffèrent les secteurs d’activité dans lesquels les docteurs peuvent poursuivre leur carrière.

Animée par la volonté de renforcer l’attractivité, la reconnaissance et la lisibilité du doctorat au niveau national et international et auprès des secteurs publics et privés, l’Association Nationale des Docteurs (ANDès) souhaite partager ses réflexions avec l’ensemble des acteurs impliqués dans la révision des référentiels de compétences acquises en doctorat.

L’ANDès plaide en faveur de l’unicité nationale du doctorat et défend le maintien d’un référentiel commun de compétences pour tous les titulaires du diplôme de doctorat, tout en convenant qu’il est nécessaire de le faire évoluer.

A ce titre, l’ANDès est favorable à la mise en place d’une fiche unique pour tous les secteurs d’activité. 

Par ailleurs, dans un contexte d’appels en faveur de fiches listant des compétences différenciées selon les parcours de formation ou les disciplines, l’ANDès souhaite rappeler les points listés dans le communiqué de presse accessible ci-dessous.

Télécharger et lire l’intégralité du communiqué de presse

L’ANDès a publié un article intitulé « Le doctorat, une expérience professionnelle scientifique source de multiples compétences » dans la série « Réalités industrielles » des Annales des Mines, p. 49-53.

Résumé de l’article : Le doctorat est une expérience professionnelle de recherche qui conduit à l’obtention du plus haut diplôme universitaire reconnu à l’international. Les nombreuses compétences transverses développées pendant le doctorat se construisent tout au long de l’expérience professionnelle de recherche et sont transposables à tous les secteurs professionnels. Dès son origine il y a plus de 50 ans, l’Association Nationale des Docteurs (ANDès) s’est fixée pour but de regrouper et représenter la communauté, notamment pour favoriser la mobilité des docteurs et des idées entre l’université et les entreprises. Pour atteindre cet objectif, l’ANDès s’est fixée trois missions : la première, contribuer au décloisonnement des sphères professionnelles en positionnant les docteurs comme « passeurs de frontières », et tirer parti de leur expertise et savoir-faire pour relever les défis du monde de demain ; la deuxième, mettre en avant la valeur ajoutée que représente l’expérience professionnelle du doctorat ; et, la troisième, créer et mettre en synergie les réseaux de docteurs.