Intervention de l’ANDès à la table ronde « Devenir Docteur-Ingénieur » de l’ENSEIRB/MATMECA

Le lundi 2 décembre 2019, Stéphanie Danaux, vice-présidente de l’ANDès, intervient dans la table ronde Devenir Docteur-Ingénieur, organisée à l’ENSEIRB-MATMECA de Bordeaux pour présenter le doctorat aux élèves de l’école.

Photo : ANDès

Intervention au CNESER sur le projet de loi de finances 2020

Le Conseil national de l’enseignement supérieur et de la recherche (CNESER), réuni les 19 et 20 novembre 2019, examinait le budget et sa répartition pour les programmes 150, 172 et 193 dans le cadre du projet de loi de finances pour 2020. Dr Clément Courvoisier, qui siège au CNESER au titre de l’ANDès, a prononcé un discours pour dénoncer le manque d’ambition du budget.

Le discours au format PDF : Intervention au CNESER sur le projet de loi de finances 2020.

Colloque « Ingénieur et scientifique en entreprise : horizon 2040 », Paris, 14 novembre 2019

Le 14 novembre 2019 à Paris, l’ANDès intervient sur la table ronde « Impact des nouvelles technologies : nouveaux métiers, nouvelles organisations, nouveaux statuts, nouvelles formations, égalité F/H » lors du colloque « Ingénieur et scientifique en entreprise : horizon 2040 » organisé par IESF-Île-de-France et l’Université de Paris.

Retrouver le programme et le lien d’inscription (obligatoire).

Crédit photo : Université de Paris

Université d’automne « Politiques territoriales, acteurs territoriaux, politiques publiques locales », Poitiers, 4-6 novembre 2019

Le 4 novembre 2019, l’ANDès intervient sur la table ronde sur la place des docteurs dans le pilotage des politiques publiques, dans le cadre de l’université d’automne « Politiques territoriales, acteurs territoriaux, politiques publiques locales » co-organisée à Poitiers par l’Université Confédérale Léonard de Vinci (UCLdV).

Finale du Concours de Pitch Professionnel de l’ABG 2019

L’Association Bernard Gregory, en partenariat avec PhDTalent, la CASDEN Banque Populaire et l’ANDès, vous ont donné rendez-vous le 18 octobre 2019 sur le PhDTalent Career Fair pour la 5e édition de son concours de pitch professionnel.

Le principe ? Les candidats disposent de 120 secondes pour convaincre jury et public, en exposant leur expérience de recherche ainsi que leur projet professionnel de façon claire, concise et convaincante.

Retrouvez la page web du concours.

Assemblée régionale de l’ANDès Toulouse 2019

Le mardi 15 octobre 2019, l’assemblée régionale de l’ANDès Toulouse a lieu à 18h30 à Toulouse. Il s’agit de faire le bilan de l’année écoulée, d’élire un ou une nouvelle responsable de section régionale et son équipe coordinatrice, et de discuter des actions à venir.

L’ANDès présente au Welcome Desk Paris

Le samedi 5 octobre 2019, l’ANDès était présente de 10h à 13h au Welcome Desk Paris, organisé par la Cité internationale universitaire de Paris, pour présenter la communauté française des docteurs et ses autres actions aux doctorants et docteurs étrangers de passage. La vice-présidente et un membre de l’ANDès ont aussi pu renseigner les étudiants de master intéressés par la préparation d’un doctorat.

L’ANDès propose à l’État d’attirer les docteurs vers une haute fonction publique diversifiée et innovante face aux enjeux de demain

La réforme de la haute fonction publique voulue par le président de la République et confiée à Frédéric Thiriez constitue une occasion de rendre l’administration de l’État plus moderne, plus attractive et plus diversifiée en attirant en son sein les titulaires du diplôme national de doctorat.

 

Les docteurs, une réponse aux besoins de la haute fonction publique

Afin d’anticiper les grands enjeux des politiques publiques et de répondre aux problèmes complexes d’administration de l’État, la haute fonction publique exprime des besoins en compétences qui coïncident avec celles développées pendant le doctorat pour développer des solutions innovantes. Par ailleurs, le vivier des docteurs possède les qualités recherchées par la haute fonction publique et évoquées par les représentants de l’État : diversité sociale et culturelle, féminisation et ouverture à l’international.

 

Une administration qui se prive des talents des docteurs

Ce constat a conduit le législateur à prévoir, par le passé, des dispositifs spécifiques de recrutement de docteurs dans la haute fonction publique. Les évolutions majeures apportées par la loi du 22 juillet 2013 n’ont toutefois été appliquées que timidement et partiellement. En particulier, le rapport annuel au parlement prévu par l’article 79 de cette loi n’a à ce jour jamais été réalisé et publié. L’ANDès demande que sa rédaction, tout comme la mise à jour annuelle d’un recensement public des corps prévoyant des dispositifs d’ouverture aux docteurs, soit confiée au futur grand corps de l’IGÉSR, Inspection générale de l’éducation, du sport et de la recherche.

 

Intégrer au mieux les docteurs dans la fonction publique de demain

La volonté du président de la République de mettre en place un tronc commun de formation, destiné aux hauts fonctionnaires recrutés à la fois dans les corps administratifs et techniques, rejoint une proposition émise par l’ANDès dans son rapport sur la haute fonction publique de 2008.

L’ANDès souhaite donc rencontrer Frédéric Thiriez afin d’échanger sur la prise en compte de l’expérience professionnelle de recherche dans la mise en place de voies d’accès spécifiques aux docteurs et des modalités de recrutement attractives, pour une haute fonction publique à vocation d’excellence.

 

Le communiqué de presse et son dossier de presse au format PDF : L’ANDès propose à l’État d’attirer les docteurs vers une haute fonction publique diversifiée et innovante face aux enjeux de demain.

Représentation au CNESER : le doctorat identifié comme grand intérêt national

Le Conseil national de l’enseignement supérieur et de la recherche (CNESER) a été installé mardi 17 septembre 2019 par Dr Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation. Deux sièges ont été attribués par la ministre à des personnalités qualifiées de l’Association Nationale des Docteurs (ANDès) et du Réseau National de Collèges Doctoraux, pour représenter spécifiquement un grand intérêt national : le doctorat.

 

Un signal positif envoyé aux acteurs du doctorat et de l’ESR
À la croisée de l’enseignement supérieur et de la recherche, le diplôme national de doctorat atteste de la réalisation d’une expérience professionnelle de recherche. Les docteurs ont l’opportunité d’irriguer l’ensemble des secteurs d’activité et des acteurs publics et privés. L’État et la communauté de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche (ESR) ont la responsabilité de favoriser la reconnaissance du doctorat par la société : il en va de l’attractivité de l’ESR et d’une vision de l’avenir qui repose sur la connaissance.

L’ANDès se félicite de l’intérêt porté par la ministre et ses services aux problématiques liées à la qualité et à la reconnaissance du doctorat. Cette double nomination au CNESER, pour une durée de quatre ans, démontre la volonté de renforcer l’intégration de ces problématiques spécifiques dans les réformes actuelles et à venir. Il s’agit de favoriser leur prise en compte dans la définition et le suivi des stratégies nationale et européenne en matière d’ESR, ainsi qu’à leur mise en œuvre opérationnelle, en lien avec les établissements d’enseignement supérieur et de recherche.

 

Une expertise du doctorat au service des acteurs de l’ESR et des pouvoirs publics
Afin de co-construire et alimenter les réflexions relatives au doctorat, l’ANDès entend intensifier les liens avec et entre les acteurs de l’écosystème du doctorat, de l’ESR et au-delà, représentés ou non au CNESER. L’ANDès souhaite contribuer à positionner le doctorat et la recherche dans les réflexions et travaux des différents ministères et du gouvernement.

L’actualité nationale de l’année à venir s’annonce riche, autour de la future loi de programmation pluriannuelle de la recherche1 et de son financement, dans un paysage de l’ESR en évolution continue, avec une attention particulière à porter sur l’avenir de l’emploi scientifique.

 

Le communiqué de presse au format PDF : Représentation au CNESER : le doctorat identifié comme grand intérêt national.

 

Objectifs prioritaires de l’année 2019-2020 pour valoriser le doctorat

L’Association Nationale des Docteurs, suite au renouvellement du tiers des membres de son conseil d’administration et au renouvellement de son Bureau fin juin 2019, exprime ses objectifs prioritaires pour l’année 2019-2020. 

Objectifs prioritaires de l’année 2019-2020

  • Dynamiser la visibilité du doctorat par l’ensemble de la société, ainsi que sa promotion, à l’occasion du cinquantenaire de l’association nationale des docteurs.
  • Favoriser la volonté d’emploi des titulaires du doctorat, femmes et hommes, par la reconnaissance de leur plus-value par le secteur privé, le secteur public de la recherche et hors recherche, et tout particulièrement la haute fonction publique.
  • Convaincre de l’intérêt de dispositions favorables à l’amélioration de la reconnaissance du doctorat en France, dans le cadre du processus de construction de la loi de programmation pluriannuelle de la recherche.
  • Partager l’expérience pratique de l’après-doctorat, au travers d’échanges et de la mise en réseau des docteurs, en France et à l’international.
  • Contribuer à l’amélioration de la qualité du doctorat, notamment en appuyant les réflexions sur les conséquences de l’inscription du doctorat au Répertoire National des Certifications Professionnelles, et d’autre part en sensibilisant les différents acteurs du doctorat aux bonnes pratiques, entre autres à travers la diffusion du Guide du Doctorat.

Bureau renouvelé

L’ANDès a renouvelé en juin 2019 son Bureau composé de docteurs issus de disciplines variées et exerçant des activités dans divers secteurs professionnels.

A été réélu président, Clément Courvoisier, docteur en physique depuis 2016 et actuellement chef de projet d’un Labex.

Ont été élus vice-présidents, Stéphanie Danaux, docteure en histoire de l’art depuis 2007 et actuellement cheffe de projet ; Godefroy Leménager, docteur en physique depuis 2012 et actuellement ingénieur brevet ; et Simon Thierry, docteur en informatique depuis 2010 et co-fondateur d’une société de conseil et de formation.

A été élue trésorière, Émilie Tourneur, docteure en physiologie et physiopathologie depuis 2012 et actuellement chargée de formations. A été élu trésorier adjoint, Nicolas Soler, docteur en microbiologie depuis 2007 et actuellement maître de conférences.

A été réélue secrétaire générale, Juliette Guérin, docteure en chimie depuis 2013 et actuellement chargée du partenariat et de la valorisation de la recherche.

 

 

Le communiqué de presse au format PDF : Objectifs prioritaires de l’année 2019-2020 pour valoriser le doctorat.