Le 18 janvier 2022, Dr Nicolas Soler, membre du conseil d’administration de l’Association Nationale des Docteurs-ANDès, a participé à l’émission Grand Labo sur le thème « SOS thèse cauchemar » animée par Matthieu Rouault aux côtés d’Adèle Combes, Pascale Haag, Sylvie Pommier, Simon E.B. Thierry, Julie Crabot…
Le replay du live est accessible à cette adresse :

L’Association Nationale des Docteurs-ANDès soutient la motion proposée au CNESER lors de la séance du 18 janvier 2022 en commission permanente par le SNCS-FSU et le SNESUP-FSU. Le CNESER considère que l’évaluation par l’HCERES ne répond plus aux critères minimaux de qualité, de rigueur et de pertinence scientifique. Le CNESER demande des évaluations rigoureuses, objectives, transparentes, par des pairs, notamment élus, s’appuyant notamment sur des visites sur site, et garantissant la qualité scientifique des laboratoires et des formations et l’attribution pertinente des crédits.
Lire la motion :
https://www.snesup.fr/article/motion-cneser-du-18-janvier-2022-hceres

En cette fin d’année, revenons sur quelques temps forts qui ont ponctué 2021.
L’ANDès remercie l’ensemble de ses membres pour leur soutien et leur implication bénévole : elles et ils sont appelés à renouveler leur adhésion.
Si vous êtes docteur et que vous n’êtes pas encore membre de notre association, nous vous invitons à adhérer pour soutenir nos actions.

Lire la lettre d’actualités 2021.

Le Conseil national de l’enseignement supérieur et de la recherche (CNESER), réuni le 15 novembre 2021, examinait le budget et sa répartition pour les programmes 150, 172 et 193 dans le cadre du projet de loi de finances pour 2022. Dr Clément Courvoisier, qui siège au CNESER au titre de l’ANDès, a prononcé un discours pour dénoncer l’insuffisance du budget. 

Le discours au format PDF : Intervention au CNESER sur le projet de loi de finances 2022.

Le dimanche 21 octobre 2021, l’assemblée régionale de l’ANDès Toulouse a eu lieu à Toulouse. Il s’agit de faire le bilan de l’année écoulée, d’élire un ou une nouvelle responsable de section régionale et son équipe coordinatrice, et de discuter des actions à venir.

Le 20 octobre 2021 s’est tenue la Journée nationale du doctorat organisée par le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI) à l’Université Paris-Saclay. Lors de cette journée, le président de l’ANDès, Dr Godefroy Leménager, a participé à une table ronde sur le thème « Les évolutions récentes répondent-elles aux enjeux d’attractivité du doctorat ? » pour parler de l’attractivité du doctorat, de la diversité scientifique et présenter les actions menées par l’ANDès pour valoriser le doctorat.

Dans ce cadre, après avoir salué l’augmentation du nombre de contrats doctoraux et leur revalorisation salariale, promesses de la Loi de Programmation pour la Recherche, l’ANDès a rappelé l’objectif, souvent évoqué mais jamais atteint, d’un contrat doctoral à 1,5 Smic. Si l’inscription au RNCP a rappelé que le doctorat permet l’acquisition de compétences transverses, l’ANDès a dû rappeler qu’il ne faut pas réduire le doctorat à son manuscrit et sa soutenance, et a souligné que les doctorants montent aussi en compétences à travers leur activité de recherche tout au long du doctorat.

L’ANDès a aussi salué la clarification sur l’usage du titre de docteur, appelés de ses vœux et proposé par un de ses amendements pour la LPR. Cette clarification, qui va de pair avec l’inscription du doctorat au niveau 8 de qualification, est un des outils à notre disposition pour attirer l’attention sur le doctorat. Enfin, l’ANDès constate un intérêt croissant pour le doctorat, mais alerte sur l’apparition de nouveaux diplômes au vocabulaire proche du doctorat qui n’assurent pas la qualité apportée par le cadre réglementaire national du doctorat.

L’ANDès a aussi rappelé la volonté de renforcement du lien avec la recherche demandé par le président de la République dans le cadre de la réforme de la haute fonction publique et demande le développement des voies d’accès à la haute fonction publique pour les docteurs.

Enfin, l’ANDès a présenté les évènements organisés dans le cadre des 50 ans de l’ANDès et la publication du Guide du Doctorat avec la CJC.

Pour finir, l’ANDès a interrogé le ministère sur l’utilisation par les établissements des fiches RNCP et comment la réinscription dans la loi d’une date butoir pour prendre en compte le doctorat dans les conventions collectives va être prise en compte par les différents acteurs.

 

Informations et présentations de cette journée :

https://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/fr/journee-nationale-du-doctorat-le-20-octobre-2021-50555

Vidéos de la journée :

https://www.canal-u.tv/chaines/dgesip/journees-nationales-du-doctorat

Le 15 octobre 2021, au Centquatre à Paris,  l‘ANDès est intervenue lors de la table ronde « Doctorat : opportunités et prospectives » du PhD Talent Career Fair 2021.

A cette occasion, Dr Godefroy Leménager, président de l’ANDès, a pu revenir sur l’implication des acteurs du doctorat comme l’ANDès pour obtenir l’inscription du doctorat au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP).

Pour rappel, l’inscription du doctorat au RNCP est issu d’un long travail marqué par de nombreuses étapes que l’on pourrait faire remonter à l’obtention en 2007 du rapport Technopolis sur les compétences des docteurs. Celui-ci a ouvert la voie vers l’ordonnance 2008-1305 demandant la convocation des acteurs sociaux pour préparer l’entrée du doctorat aux conventions collectives. Plusieurs rapports et outils sont venus soutenir et étayer l’apport de nouvelles compétences lors du doctorat comme le rapport VITAE en 2011, ADOC en 2012 ou ABG-CPU-MEDEF en 2015.

Patrick Fridenson est missionné en 2014 sur la reconnaissance professionnelle du doctorat et son entrée dans les conventions collectives et vient joindre sa voix à celles de plusieurs personnalités pour une entrée du doctorat au RNCP.

L’ANDès et la CJC ont effectué en 2015 et 2016 une synthèse des travaux précédents sur les compétences des docteurs préparant ainsi de multiples rencontres d’abord avec Thierry Mandon, secrétaire d’État à l’ESRI, puis le président de la CNCP pour une inscription du doctorat au RNCP.

En juin 2016, l’ANDès et la CJC publient une fiche technique listant les compétences transverses attendues chez les titulaires du doctorat, pouvant servir de base à une fiche RNCP unique.

Entre juillet 2016 et octobre 2017, des échanges réguliers ont lieu avec et entre plusieurs acteurs du doctorat : MESRI, CNCP, CPU, RNCD, CJC et bien sûr l’ANDès.

L’ensemble de ces travaux ont permis l’annonce, le 11 octobre 2017 par Frédérique Vidal, ministre de l’ESRI, de l’inscription prochaine du doctorat au RNCP.

Suite à cette annonce, de nombreux acteurs ont contribué à la finalisation des fiches, présentées par Jean-Louis Gouju (MESRI) à la Journée nationale sur le doctorat du 27 mars 2018.

Après une présentation au CNESER en juillet 2018, le diplôme national de doctorat a été inscrit de droit au RNCP le 27 juillet 2018 et les compétences du doctorat ont été reconnues par l’État à travers l’arrêté du 22 février 2019.

Le 20 octobre 2021 aura lieu la « Journée nationale du doctorat » organisée à l’Université Paris-Saclay par le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI). Lors de cette journée, destinée principalement aux directions d’écoles doctorales, directions de collèges doctoraux, présidences et vice-présidences d’établissements, représentants des conférences et des associations de docteurs, Dr Godefroy Leménager, président de l’ANDès participera à une table ronde sur le thème « Les évolutions récentes répondent-elles aux enjeux d’attractivité du doctorat ? ».

Information et programme détaillé :

https://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/cid159481/journee-nationale-du-doctorat-le-20-octobre-2021.html

L’Association Nationale des Docteurs, suite au renouvellement du tiers des membres de son conseil d’administration et au renouvellement de son bureau fin juin 2021, exprime ses objectifs prioritaires pour l’année 2021-2022.  

Objectifs prioritaires de l’année 2021-2022

  • Convaincre, à l’occasion de l’élection présidentielle et dans le contexte de la mise en œuvre de la loi de programmation de la recherche, de la plus-value des docteurs dans le secteur privé comme dans les fonctions publiques.
  • Accompagner l’évolution des corps des fonctions publiques, dans le prolongement des propositions portées pour la haute fonction publique, pour une meilleure prise en compte du doctorat.
  • Développer les réflexions sur la validation des compétences développées durant le doctorat, reconnues lors de l’inscription du doctorat au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP), pour favoriser l’employabilité des docteurs.
  • Poursuivre la représentation au Conseil national de l’enseignement supérieur et de la recherche (CNESER) pour promouvoir la qualité du doctorat et porter la voix des docteurs.
  • Contribuer au développement des réseaux de docteurs autour de la Communauté Française des Docteurs afin de dynamiser la visibilité du doctorat par l’ensemble de la société.
  • Contribuer à l’amélioration de l’accueil en France des chercheurs internationaux, en s’appuyant notamment sur le Passeport Docteur et les bonnes pratiques du Guide du Doctorat.

Bureau renouvelé

L’ANDès a renouvelé en juin 2021 son bureau composé de docteurs issus de disciplines variées et exerçant des activités dans divers secteurs professionnels.

A été élu président, Godefroy Leménager, docteur en physique depuis 2012 et actuellement chef de projets.

Ont été élues vice-présidentes, Stéphanie Danaux, docteure en histoire de l’art depuis 2007 et actuellement actuellement responsable de bureau – Vie étudiante et Linda Lahleh, docteure en droit depuis 2018 et actuellement attachée temporaire d’enseignement et de recherche.

A été élue trésorière, Émilie Tourneur, docteure en physiologie et physiopathologie depuis 2012 et actuellement adjointe au responsable du bureau des formations. A été élue trésorière adjointe, Louise Lassalle, docteure en biophysique depuis 2014 et actuellement cheffe de projet.

A été élue secrétaire générale, Sandra Touati, docteure en biologie moléculaire et cellulaire depuis 2014 et actuellement chargée de recherche. A été élu secrétaire général adjoint, Clément Courvoisier, docteur en physique depuis 2016 et actuellement responsable de projets transverses.

Le communiqué de presse au format PDF : Objectifs prioritaires de l’année 2021-2022 pour valoriser le doctorat.

Lors de la séance du Conseil national de l’enseignement supérieur et de la recherche (CNESER) du 6 juillet 2021, après plus de 8h00 de débats, constatant qu’à 18h30 près de la moitié des textes à l’ordre du jour restaient à examiner, les représentants.es (dont l’association l’ANDès fait partie) ont décidé de cesser de siéger.
L’ANDès se joint a une déclaration intersyndicale au CNESER à travers un communiqué de presse disponible à l’adresse suivante : https://andes.asso.fr/wp-content/uploads/2021-07-06-declaration-intersyndicale-CNESER-.pdf

Photographie : logo CNESER