L’ANDès a eu l’occasion de concevoir de nombreux outils grâce à l’action de ses membres. Dans une volonté de les mettre en avant, nous les avons rassemblés dans une catégorie dédiée de notre site :

  • Le Guide du Doctorat a pour objectif de constituer la meilleure ressource de référence présentant à tous les acteurs du doctorat les conditions, procédures, pratiques et conseils pour l’organisation du système doctoral, la conduite d’un projet doctoral et la poursuite de carrière des docteurs.
  • Le Passeport Docteur est un guide pratique pour l’après doctorat. Il se compose de fiches réparties en trois catégories : fiches Carrières, Repères ou Outils.
  • Après l’inscription du doctorat  au répertoire national de la certification professionnelle (RNCP), l’ANDès a publié une fiche technique qui illustre les compétences développées pendant le doctorat sous forme d’activités du travail de recherche doctorale.

La qualité du doctorat se construit au long de l’expérience professionnelle de recherche qui aboutit à la soutenance de thèse. L’Association Nationale des Docteurs (ANDès) a publié une fiche technique qui illustre les compétences développées pendant le doctorat sous forme d’activités du travail de recherche doctorale.

Vous pouvez trouver ci-dessous les 6 blocs de compétences cités dans les fiches doctorat du RNCP (arrêté du 22 février 2019 définissant les compétences des diplômés du doctorat et inscrivant le doctorat au répertoire national de la certification professionnelle).

Bloc 1 Conception et élaboration d’une démarche de recherche et développement, d’études et prospective

  • disposer d’une expertise scientifique tant générale que spécifique d’un domaine de recherche et de travail déterminé ;
  • faire le point sur l’état et les limites des savoirs au sein d’un secteur d’activité déterminé, aux échelles locale, nationale et internationale ;
  • identifier et résoudre des problèmes complexes et nouveaux impliquant une pluralité de domaines, en mobilisant les connaissances et les savoir-faire les plus avancés ;
  • identifier les possibilités de ruptures conceptuelles et concevoir des axes d’innovation pour un secteur professionnel ;
  • apporter des contributions novatrices dans le cadre d’échanges de haut niveau, et dans des contextes internationaux ;
  • s’adapter en permanence aux nécessités de recherche et d’innovation au sein d’un secteur professionnel.

Bloc 2 Mise en œuvre d’une démarche de recherche et développement, d’études et prospective

  • mettre en œuvre les méthodes et les outils de la recherche en lien avec l’innovation ;
  • mettre en œuvre les principes, outils et démarches d’évaluation des coûts et de financement d’une démarche d’innovation ou de R & D ;
  • garantir la validité des travaux ainsi que leur déontologie et leur confidentialité en mettant en œuvre les dispositifs de contrôle adaptés ;
  • gérer les contraintes temporelles des activités d’études, d’innovation ou de R & D ;
  • mettre en œuvre les facteurs d’engagement, de gestion des risques et d’autonomie nécessaire à la finalisation d’un projet R & D, d’études ou d’innovation.

Bloc 3 Valorisation et transfert des résultats d’une démarche R & D, d’études et prospective

  • mettre en œuvre les problématiques de transfert à des fins d’exploitation et valorisation des résultats ou des produits dans des secteurs économiques ou sociaux ;
  • respecter les règles de propriété intellectuelle ou industrielle liées à un secteur ;
  • respecter les principes de déontologie et d’éthique en relation avec l’intégrité des travaux et les impacts potentiels ;
  • mettre en œuvre l’ensemble des dispositifs de publication à l’échelle internationale permettant de valoriser les savoirs et connaissances nouvelles ;
  • mobiliser les techniques de communication de données en  » open data  » pour valoriser des démarches et résultats.

Bloc 4 Veille scientifique et technologique à l’échelle internationale

  • acquérir, synthétiser et analyser les données et informations scientifiques et technologiques d’avant-garde à l’échelle internationale ;
  • disposer d’une compréhension, d’un recul et d’un regard critique sur l’ensemble des informations de pointe disponibles ;
  • dépasser les frontières des données et du savoir disponibles par croisement avec différents champs de la connaissance ou autres secteurs professionnels ;
  • développer des réseaux de coopération scientifiques et professionnels à l’échelle internationale ;
  • disposer de la curiosité, de l’adaptabilité et de l’ouverture nécessaire pour se former et entretenir une culture générale et internationale de haut niveau.

Bloc 5 Formation et diffusion de la culture scientifique et technique

  • rendre compte et communiquer en plusieurs langues des travaux à caractère scientifique et technologique en direction de publics ou publications différents, à l’écrit comme à l’oral ;
  • enseigner et former des publics diversifiés à des concepts, outils et méthodes avancés ;
  • s’adapter à un public varié pour communiquer et promouvoir des concepts et démarches d’avant-garde.

Bloc 6 Encadrement d’équipes dédiées à des activités de recherche et développement, d’études et prospective

  • animer et coordonner une équipe dans le cadre de tâches complexes ou interdisciplinaires ;
  • repérer les compétences manquantes au sein d’une équipe et participer au recrutement ou à la sollicitation de prestataires ;
  • construire les démarches nécessaires pour impulser l’esprit d’entrepreneuriat au sein d’une équipe ;
  • identifier les ressources clés pour une équipe et préparer les évolutions en termes de formation et de développement personnel ;
  • évaluer le travail des personnes et de l’équipe vis à vis des projets et objectifs.

Tout en se désolant que des mesures aussi discriminatoires aient pu faire l’objet d’un projet de loi, l’Association Nationale des Docteurs (ANDès) exprime son soulagement à la suite à la décision du Conseil constitutionnel n° 2023-863 DC du 25 janvier 2024.

Le Conseil constitutionnel a jugé inconstitutionnelles les mesures concernant les étudiants et doctorants internationaux, censurant notamment les dispositions relatives à la création d’une caution retour, à l’obligation de justifier annuellement du caractère réel et sérieux des études et à la généralisation de la majoration des droits différenciés pour les étrangers extracommunautaires sans possibilité d’exonération par les établissements.

Les dispositions initiales du « Projet de loi pour contrôler l’immigration, améliorer l’intégration » constituaient en effet un danger pour les étudiants, les doctorants, les scientifiques internationaux mais aussi, plus largement, pour l’attractivité internationale et la qualité de la recherche publique et privée dans notre pays, dans un contexte où la recherche publique française repose dans une grande partie sur l’activité des doctorants, dont près de 40% sont étrangers.

Les risques concernant spécialement le doctorat et la recherche publique française avaient été partagés par le Réseau national des collèges doctoraux (RNCD) dans son communiqué de presse « Projet de loi Immigration : des mesures dangereuses pour la recherche et l’innovation en France » du 20 décembre 2023, communiqué auquel l’ANDès a adhéré en tous points.

Les étudiants et doctorants internationaux constituent une richesse pour la recherche de notre pays et l’ANDès restera attentive à toute mesure susceptible d’impacter leur recrutement, leur parcours ou leurs conditions de vie.

Télécharger le communiqué de presse