Le 22 octobre 1970, par une déclaration à la préfecture de police, l’« Association nationale des docteurs ès sciences » naît à l’initiative de Dr Pierre Aigrain (qui sera Secrétaire d’État à la Recherche, membre de l’Académie des sciences), présidée par Dr Ivan Peychès (membre de l’Académie des sciences). Son but affirmé était de « regrouper et représenter la collectivité des docteurs ès sciences, notamment pour favoriser la mobilité des hommes et des idées entre l’Université et les entreprises ». Elle sera ensuite présidée à plusieurs reprises par Dr Guy Ourisson (président de l’Académie des sciences). En 1975, elle sera reconnue d’utilité publique.

Que de chemin parcouru en 50 ans ! Désormais, l’ANDès, l’association nationale des docteurs, est ouverte aux titulaires du diplôme national de doctorat, de toutes disciplines, quel que soit leur âge, leur statut professionnel, qu’ils résident en France ou à l’étranger.

Dans le monde complexe et compétitif qui est le nôtre, la France et l’Europe ont besoin de se doter de talents capables d’anticiper et de traiter les grands enjeux de nos sociétés, afin de conserver la maîtrise de leur avenir. Qu’il s’agisse par exemple du changement climatique, de l’accès aux ressources, des flux migratoires, de l’intelligence artificielle ou de la lutte contre les pandémies, ces défis présentent de multiples facettes : scientifiques, économiques, sociales, éthiques ou encore géopolitiques. Professionnels de la recherche, habitués à travailler sur des problèmes complexes et à mobiliser des réseaux d’experts par-delà les frontières géographiques et disciplinaires, les docteurs disposent du potentiel nécessaire pour les aborder et répondre au besoin croissant d’innovation, dans les secteurs public comme privé.

Au cours des années, l’ANDès et son réseau ont partagé du vécu, des idées et leur motivation pour une meilleure promotion du doctorat dans la société. Forte de son expertise sur le doctorat et la recherche, l’association s’est ainsi positionnée en particulier sur la recherche doctorale, la gestion des ressources humaines de l’enseignement supérieur et de la recherche (ESR), le fonctionnement de l’ESR, la représentation des chercheurs, les compétences et la poursuite de carrière des docteurs, la reconnaissance du doctorat dans les secteurs public hors académique et privé, le crédit d’impôt recherche, les interactions recherche et société ou encore les aspects internationaux de la recherche. Elle participe notamment aux réflexions conduisant aux évolutions réglementaires comme législatives.

L’ANDès, au service de la communauté des docteurs, a également proposé de nombreux événements et ressources au cours des dernières décennies, seule ou avec ses partenaires. Entre 2002 et 2012, les matinées de l’ANDès ponctuent régulièrement l’actualité. En 2005, l’ANDès passe en version numérique son célèbre Guide des financements1 proposés aux chercheurs doctorants ou docteurs. En 2012, elle co-organise un Colloque national avec les candidats à l’élection présidentielle. En 2013, 2015 et 2018, elle organise des Journées de la Communauté Française des Docteurs2. En 2016 et 2018, elle co-organise les Workshops sur l’Encadrement Doctoral3. En 2019, l’ANDès fait paraître le Guide du Doctorat4, référence des bonnes pratiques du doctorat puis en 2020, le Passeport Docteur5, guide pratique pour l’après doctorat.

Résolument tournée vers l’avenir, l’ANDès convie à ses 50 ans, le 22 octobre 2020, l’ensemble des femmes et des hommes qui souhaitent échanger autour du thème « Docteurs et Société ».

L’Association Nationale des Docteurs (ANDès) a 50 ans !
Webiversaire en format table ronde
22 octobre 2020
« Docteurs et Société »
Informations et inscription : https://andes.asso.fr/50ans/

Le communiqué de presse au format PDF : L’Association Nationale des Docteurs (ANDès) a 50 ans.

À l’occasion des 50 ans de l’ANDès et dans l’objectif de dynamiser la visibilité du doctorat par l’ensemble de la société ainsi que sa promotion, l’association organise un webinaire interactif sur le thème « Docteurs et Société » le 22 octobre 2020 à 18h30.

Au cours de cet événement, les intervenants, titulaires du doctorat, représenteront différents intérêts des domaines public et privé et reviendront sur leur parcours et des pistes d’actions pour valoriser le doctorat.

Riche de son passé et résolument tournée vers l’avenir, c’est avec vous que l’ANDès souhaite célébrer ce webiversaire.

Inscription obligatoire sur : https://andes.asso.fr/50ans/ 

Palais du luxembourg

La commission culture, éducation et communication du Sénat examine, à partir du 14 octobre 2020, le projet de loi de programmation de la recherche pour les années 2021 à 2030 et portant diverses dispositions relatives à la recherche et à l’enseignement supérieur, n° 722, transmis au Sénat le 24 septembre 2020.

À la lecture du projet de loi dans sa version découpée et pastillée, telle que mise en ligne sur le site du Sénat, l’Association Nationale des Docteurs (ANDès) soumet des propositions d’amendements.

L’esprit de ces amendements a été exposé à des sénateurs lors d’une audition le 17 septembre par Dr Clément Courvoisier, vice-président, Dr Linda Lahleh et Dr Maria Angeles Ventura, administratrices.

Lire les propositions d’amendements au projet de loi LPPR, version du 08 octobre 2020

La commission des affaires culturelles et de l’éducation de l’Assemblée nationale examine, à partir du 8 septembre 2020, le projet de loi de programmation de la recherche pour les années 2021 à 2030 et portant diverses dispositions relatives à la recherche et à l’enseignement supérieur, n° 3234, déposé le mercredi 22 juillet 2020. 

À la lecture du projet de loi dans sa version découpée et pastillée, telle que mise en ligne sur le site de l’Assemblée nationale, l’Association Nationale des Docteurs (ANDès) soumet des propositions d’amendements.

L’esprit de ces amendements a été exposé le 2 septembre 2020 par Clément Courvoisier, vice-président et Stéphanie Danaux, vice-présidente, lors d’une audition par les rapporteurs et certains députés de la commission des affaires culturelles et de l’éducation de l’Assemblée nationale, saisie sur le fond.

Lire les propositions d’amendements au projet de loi LPPR, version du 3 septembre 2020.

L’Association Nationale des Docteurs, suite au renouvellement du tiers des membres de son conseil d’administration et au renouvellement de son bureau fin juin 2020, exprime ses objectifs prioritaires pour l’année 2021-2021.  

Objectifs prioritaires de l’année 2020-2021

  • Accompagner le processus législatif et réglementaire lié à la loi de programmation pluriannuelle de la recherche (LPPR), dans l’objectif d’une recherche publique attractive et de la valorisation du doctorat.
  • Étoffer les réflexions sur la reconnaissance des compétences issues de l’expérience doctorale, suite à l’inscription du doctorat au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP), pour favoriser l’employabilité des docteurs.
  • Poursuivre la veille sur l’évolution des corps des fonctions publiques, dans le prolongement des propositions portées pour la haute fonction publique.
  • Co-construire et alimenter les réflexions relatives au doctorat en portant la voix des docteurs par une représentation au Conseil national de l’enseignement supérieur et de la recherche (CNESER).
  • Dynamiser la visibilité du doctorat par l’ensemble de la société, ainsi que sa promotion, en réunissant la Communauté Française des Docteurs autour du cinquantenaire de l’Association Nationale des Docteurs.
  • Diffuser le Guide du Doctorat et le Passeport Docteur comme des outils mis à disposition des docteurs et des acteurs du doctorat pour l’amélioration de la qualité du processus doctoral et l’emploi des titulaires du diplôme de doctorat dans toutes les sphères professionnelles.

Bureau renouvelé

L’ANDès a renouvelé en juin 2020 son bureau composé de docteurs issus de disciplines variées et exerçant des activités dans divers secteurs professionnels.

A été élu président, Godefroy Leménager, docteur en physique depuis 2012 et actuellement chef de projets.

Ont été élus vice-présidents, Clément Courvoisier, docteur en physique depuis 2016 et actuellement responsable de projets transverses ; Stéphanie Danaux, docteure en histoire de l’art depuis 2007 et actuellement cheffe de projets.

A été élue trésorière, Émilie Tourneur, docteure en physiologie et physiopathologie depuis 2012 et actuellement adjointe au responsable du bureau des formations. A été élu trésorier adjoint, Simon Thierry, docteur en informatique depuis 2010 et co-fondateur d’une société de conseil et de formation.

A été élue secrétaire générale, Sandra Touati, docteure en biologie moléculaire et cellulaire depuis 2014 et actuellement chargée de recherche. A été élue secrétaire générale adjointe, Juliette Guérin, docteure en chimie depuis 2013 et actuellement chargée du partenariat et de la valorisation de la recherche.

 

Le communiqué de presse au format PDF : Objectifs prioritaires de l’année 2020-2021 pour valoriser le doctorat.

Le Conseil national de l’enseignement supérieur et de la recherche (CNESER), réuni le 12 juin 2020, échangeait sur le projet de loi de programmation pluriannuelle de la recherche. Dr Clément Courvoisier, qui siège au CNESER au titre de l’ANDès, a prononcé le discours reproduit ci-après pour attirer l’attention de l’assemblée et du ministère chargé de la recherche sur certaines mesures au regard de l’objectif d’une recherche publique attractive et de la valorisation du doctorat.

Le discours au format PDF : Intervention au CNESER sur le projet de loi de programmationn pluriannuelle de la recherche.

Les amendements déposés par l’ANDès sur le projet de loi de programmation pluriannuelle de la recherche LPPR discuté au CNESER du 18 juin 2020 : Propositions d’amendements.

Une veille d’actualités sur le doctorat est réalisée tous les mois par les membres de l’ANDès. N’hésitez pas à y contribuer en envoyant vos informations à l’adresse contact@andes.asso.fr. Voici la compilation des actualités réunies en avril 2020.

→ 30/04 – « Algérie : L’anglais obligatoire dans la rédaction des thèses de doctorat », Observ’Algérie (Algérie).

→ 28/04 – « PhD Defenses around the World: a viva at Nanyang Technological University, Singapore », PhD Talk.

→ 28/04 – « Finding motivation while working from home as a PhD student during the coronavirus pandemic », Nature.

→ 27/04 – « Career Exploration — A Grand Experiment », Inside Higher Education.

→ 23/04 – « I am Caitlyn Cardetti, and This is How I Work », PhD Talk.

→ 23/04 – « Hausse des budgets, aides aux étudiants, prolongation de la durée du doctorat… les annonces de Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur », France Culture.

→ 23/04 – « Confinement : visioconférence ou pas pour le recrutement des chercheurs et enseignants-chercheurs ? », Campus Matin.

→ 23/04 – Publication par le MESRI du communiqué Epidémie de Covid-19 : prolongation des thèses, contrats doctoraux et post-doctoraux impactés par la crise sanitaire.

→ 23/04 – « La recherche universitaire s’est mobilisée rapidement « dans tous les domaines et dans toutes les temporalités » (CPU) », AEF Info.

→ 07/04 – « What About Graduate Students? », Inside Higher Education.

→ 07/04 – « A Nanterre, le bras de fer des non-titulaires », Libération.

Une veille d’actualités sur le doctorat est réalisée tous les mois par les membres de l’ANDès. N’hésitez pas à y contribuer en envoyant vos informations à l’adresse contact@andes.asso.fr. Voici la compilation des actualités réunies en mars 2020.

→ 30/03 – « How to defend a PhD remotely », Nature.

→ 27/03 – « Virtual Thesis Defense », Times Higher Education.

→ 24/03 – « Graduate Studies and Campus Closures », Times Higher Education (USA).

→ 20/03 – « Vidéo : L’accompagnement des jeunes docteurs à l’emploi », The Conversation [Vidéo].

→ 17/03 – « Résister au Covid-19 de son canapé : Chronique d’un doctorant confiné », Echos Sciences Grenoble.

→ 13/03 – « Réussir l’aventure de la thèse, tout un art ! », Les Echos.

→ 11/03 – « Docteurs et doctorants en entreprise : ça ne matche pas encore très bien ! », Echos Réseau Business.

→ 05/03 – « “Réforme sur la recherche : Les chercheurs français crient leur colère” », VL.

→ 05/03 – « PhD Talk for AcademicTransfer: How to return to academia from the industry », PhD Talk.

→ 04/03 – « “Les doctorants sont une main d’oeuvre corvéable à merci qui fait tenir une université à bout de souffle” », Regards.

→ 04/03 – « Protestation devant les rectorats demain : Les diplômés de magistère et de doctorat maintiennent la pression », El Watan (Algérie).

→ 04/03 – « “How Trump’s embattled environment agency prepared me for a PhD” », Nature.

→ 03/03 – « I am Martin Miguel, and This is How I Work », PhD Talk.

→ 03/03 – « Projet de loi LPPR / “La moitié des enseignants-chercheurs ont des contrats précaires” », Le JSD.

→ 03/03 – « Chercheur Academy. À quoi sert le concours Ma Thèse en 180 secondes® ? », La vie des idées.

→ 02/03 – « Futur de l’ENA : N’oublions pas le doctorat ! », Forbes.

 

Une veille d’actualités sur le doctorat est réalisée tous les mois par les membres de l’ANDès. N’hésitez pas à y contribuer en envoyant vos informations à l’adresse contact@andes.asso.fr. Voici la compilation des actualités réunies en février 2020.

→ 27/02 – « Peer-to-peer conflict coaching helps students navigate the rocky seas of grad school », University Affairs / Affaires universitaires (Canada).

→ 27/02 – « Le doctorat fait-il encore rêver ? Regards croisés entre le Maroc et la France », TelQuel (Maroc).

→ 26/02 – « Les docteurs au chômage en Tunisie. Un problème mal posé », Kapitalis (Tunisie).

→ 26/02 – « Tunisie : Le statut Chercheur-Entrepreneur pour contrer la fuite des cerveaux ? », Tunisie Haut débit (Tunisie).

→ 27/02 – « From Advising to Coaching », Inside Higher Education (USA).

→ 23/02 – « Les vacataires de l’université sont-ils vraiment payés en dessous du smic horaire ? », Libération.

→ 22/02 – « UGB : Les doctorants plaident pour une meilleure synergie entre l’Université et les entreprises (vidéo) », Ndarin Info (Sénégal).

→ 22/02 – « Universités d’État : le gouvernement lance le recrutement de 549 enseignants titulaires de doctorat », Actu Cameroun (Cameroun).

→ 20/02 – « Developing Grad Students’ Scientific Literacy Skills », Times Higher Education.

→ 18/02 – « I am Jessica Martin, and This is How I Work », PhD Talk.

→ 17/02 – « Starting Out at a Start-Up », Inside Higher Education.

→ 16/02 – « Chitour : Il est possible de préparer des thèses de doctorat en anglais dès septembre prochain », Kapitalis (Algérie).

→ 15/02 – « Enseignement supérieur : Le chef du gouvernement veut la fin du doctorat professionnel dans les universités d’Etat  », Actu Cameroun (Cameroun).

→ 14/02 – « Opinion. Chercheurs, sortez de votre zone de confort : entreprenez ! », Les Echos.

→ 13/02 – « Stop making graduate students pay up front for conferences », Nature.

→ 12/02 – « Doctorants et docteurs précaires : “On n’est jamais assez bien, alors qu’on se tue au travail” », Libération.

→ 12/02 – « Réforme de la recherche, la précarité invisible des doctorants », La Croix.

→ 12/02 – « Pourquoi la loi de programmation de la recherche inquiète les universitaires », France Inter.

→ 12/02 – « Le recrutement d’une seconde vague d’enseignants (549) dans les universités d’État du Cameroun lancé », Investir au Cameroun (Cameroun).

→ 12/02 – « Réforme de la recherche, la précarité invisible des doctorants », La Croix.

→ 11/02 – « Profession : universitaire. Entretien avec Emmanuelle Picard », La vie des idées.

→ 10/02 – « Plus de 800 enseignants vacataires réclament leur intégration », Liberté (Algérie).

→ 03/02 – « Université: la «Sorbonne en lutte» contre la précarité », Médiapart [accès abonné].

→ 05/02 – « A person before a PhD: understanding and combatting an academic identity crisis », Nature.

→ 03/02 – « Ces docteurs et doctorants de Rouen, « travailleurs invisibles », dénoncent leur précarité », Actu.

→ 03/02 – « Three bad reasons to do a postdoc », Science.

→ 02/02 – « Non-régularisation des titulaires de master et de doctorat : La fonction publique dément », El Moudjahid (Algérie).

L’Association Nationale des Docteurs, ANDès, se réjouit que le rapport de la Mission Haute Fonction Publique remis au Premier ministre par Frédéric Thiriez évoque plusieurs pistes valorisant le doctorat comme un moyen de contribuer à la réforme du plus haut niveau de l’administration de l’État, en résonance avec des propositions portées par l’association. L’ANDès alerte toutefois sur des propositions relatives à la préparation de diplômes se comparant au doctorat, mais sans réalisation d’un travail de recherche. De plus l’association s’interroge sur le manque d’ambition affiché en termes quantitatifs pour l’ouverture de la haute fonction publique aux docteurs.

Pour une acculturation des hauts fonctionnaires à la recherche
Vers une fonction publique plus accueillante pour les docteurs

Lire le communiqué de presse.