Articles

L’ANDès propose à l’État d’attirer les docteurs vers une haute fonction publique diversifiée et innovante face aux enjeux de demain

La réforme de la haute fonction publique voulue par le président de la République et confiée à Frédéric Thiriez constitue une occasion de rendre l’administration de l’État plus moderne, plus attractive et plus diversifiée en attirant en son sein les titulaires du diplôme national de doctorat.

 

Les docteurs, une réponse aux besoins de la haute fonction publique

Afin d’anticiper les grands enjeux des politiques publiques et de répondre aux problèmes complexes d’administration de l’État, la haute fonction publique exprime des besoins en compétences qui coïncident avec celles développées pendant le doctorat pour développer des solutions innovantes. Par ailleurs, le vivier des docteurs possède les qualités recherchées par la haute fonction publique et évoquées par les représentants de l’État : diversité sociale et culturelle, féminisation et ouverture à l’international.

 

Une administration qui se prive des talents des docteurs

Ce constat a conduit le législateur à prévoir, par le passé, des dispositifs spécifiques de recrutement de docteurs dans la haute fonction publique. Les évolutions majeures apportées par la loi du 22 juillet 2013 n’ont toutefois été appliquées que timidement et partiellement. En particulier, le rapport annuel au parlement prévu par l’article 79 de cette loi n’a à ce jour jamais été réalisé et publié. L’ANDès demande que sa rédaction, tout comme la mise à jour annuelle d’un recensement public des corps prévoyant des dispositifs d’ouverture aux docteurs, soit confiée au futur grand corps de l’IGÉSR, Inspection générale de l’éducation, du sport et de la recherche.

 

Intégrer au mieux les docteurs dans la fonction publique de demain

La volonté du président de la République de mettre en place un tronc commun de formation, destiné aux hauts fonctionnaires recrutés à la fois dans les corps administratifs et techniques, rejoint une proposition émise par l’ANDès dans son rapport sur la haute fonction publique de 2008.

L’ANDès souhaite donc rencontrer Frédéric Thiriez afin d’échanger sur la prise en compte de l’expérience professionnelle de recherche dans la mise en place de voies d’accès spécifiques aux docteurs et des modalités de recrutement attractives, pour une haute fonction publique à vocation d’excellence.

 

Le communiqué de presse et son dossier de presse au format PDF : L’ANDès propose à l’État d’attirer les docteurs vers une haute fonction publique diversifiée et innovante face aux enjeux de demain.

Représentation au CNESER : le doctorat identifié comme grand intérêt national

Le Conseil national de l’enseignement supérieur et de la recherche (CNESER) a été installé mardi 17 septembre 2019 par Dr Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation. Deux sièges ont été attribués par la ministre à des personnalités qualifiées de l’Association Nationale des Docteurs (ANDès) et du Réseau National de Collèges Doctoraux, pour représenter spécifiquement un grand intérêt national : le doctorat.

 

Un signal positif envoyé aux acteurs du doctorat et de l’ESR
À la croisée de l’enseignement supérieur et de la recherche, le diplôme national de doctorat atteste de la réalisation d’une expérience professionnelle de recherche. Les docteurs ont l’opportunité d’irriguer l’ensemble des secteurs d’activité et des acteurs publics et privés. L’État et la communauté de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche (ESR) ont la responsabilité de favoriser la reconnaissance du doctorat par la société : il en va de l’attractivité de l’ESR et d’une vision de l’avenir qui repose sur la connaissance.

L’ANDès se félicite de l’intérêt porté par la ministre et ses services aux problématiques liées à la qualité et à la reconnaissance du doctorat. Cette double nomination au CNESER, pour une durée de quatre ans, démontre la volonté de renforcer l’intégration de ces problématiques spécifiques dans les réformes actuelles et à venir. Il s’agit de favoriser leur prise en compte dans la définition et le suivi des stratégies nationale et européenne en matière d’ESR, ainsi qu’à leur mise en œuvre opérationnelle, en lien avec les établissements d’enseignement supérieur et de recherche.

 

Une expertise du doctorat au service des acteurs de l’ESR et des pouvoirs publics
Afin de co-construire et alimenter les réflexions relatives au doctorat, l’ANDès entend intensifier les liens avec et entre les acteurs de l’écosystème du doctorat, de l’ESR et au-delà, représentés ou non au CNESER. L’ANDès souhaite contribuer à positionner le doctorat et la recherche dans les réflexions et travaux des différents ministères et du gouvernement.

L’actualité nationale de l’année à venir s’annonce riche, autour de la future loi de programmation pluriannuelle de la recherche1 et de son financement, dans un paysage de l’ESR en évolution continue, avec une attention particulière à porter sur l’avenir de l’emploi scientifique.

 

Le communiqué de presse au format PDF : Représentation au CNESER : le doctorat identifié comme grand intérêt national.

 

Objectifs prioritaires de l’année 2019-2020 pour valoriser le doctorat

L’Association Nationale des Docteurs, suite au renouvellement du tiers des membres de son conseil d’administration et au renouvellement de son Bureau fin juin 2019, exprime ses objectifs prioritaires pour l’année 2019-2020. 

Objectifs prioritaires de l’année 2019-2020

  • Dynamiser la visibilité du doctorat par l’ensemble de la société, ainsi que sa promotion, à l’occasion du cinquantenaire de l’association nationale des docteurs.
  • Favoriser la volonté d’emploi des titulaires du doctorat, femmes et hommes, par la reconnaissance de leur plus-value par le secteur privé, le secteur public de la recherche et hors recherche, et tout particulièrement la haute fonction publique.
  • Convaincre de l’intérêt de dispositions favorables à l’amélioration de la reconnaissance du doctorat en France, dans le cadre du processus de construction de la loi de programmation pluriannuelle de la recherche.
  • Partager l’expérience pratique de l’après-doctorat, au travers d’échanges et de la mise en réseau des docteurs, en France et à l’international.
  • Contribuer à l’amélioration de la qualité du doctorat, notamment en appuyant les réflexions sur les conséquences de l’inscription du doctorat au Répertoire National des Certifications Professionnelles, et d’autre part en sensibilisant les différents acteurs du doctorat aux bonnes pratiques, entre autres à travers la diffusion du Guide du Doctorat.

Bureau renouvelé

L’ANDès a renouvelé en juin 2019 son Bureau composé de docteurs issus de disciplines variées et exerçant des activités dans divers secteurs professionnels.

A été réélu président, Clément Courvoisier, docteur en physique depuis 2016 et actuellement chef de projet d’un Labex.

Ont été élus vice-présidents, Stéphanie Danaux, docteure en histoire de l’art depuis 2007 et actuellement cheffe de projet ; Godefroy Leménager, docteur en physique depuis 2012 et actuellement ingénieur brevet ; et Simon Thierry, docteur en informatique depuis 2010 et co-fondateur d’une société de conseil et de formation.

A été élue trésorière, Émilie Tourneur, docteure en physiologie et physiopathologie depuis 2012 et actuellement chargée de formations. A été élu trésorier adjoint, Nicolas Soler, docteur en microbiologie depuis 2007 et actuellement maître de conférences.

A été réélue secrétaire générale, Juliette Guérin, docteure en chimie depuis 2013 et actuellement chargée du partenariat et de la valorisation de la recherche.

 

 

Le communiqué de presse au format PDF : Objectifs prioritaires de l’année 2019-2020 pour valoriser le doctorat.

Parution du Guide du Doctorat, référence des bonnes pratiques du doctorat

L’Association Nationale des Docteurs (ANDès) et la Confédération des Jeunes Chercheurs (CJC) communiquent, sur un site web dédié, une version mise à jour des 23 fiches du Doctorat à la Loupe. Le Guide du doctorat, à destination de tous les acteurs du doctorat, se positionne comme la référence nationale et transdisciplinaire des bonnes pratiques du doctorat.

Lire le communiqué de presse.

Découvrir le site web dédié.

Seul le diplôme national de doctorat doit être positionné au plus haut niveau du cadre national de certification

L’État a récemment reconnu les compétences développées par les docteurs et le haut niveau des connaissances produites par leur expérience de recherche. L’ANDès estime que seul le diplôme national de doctorat doit être positionné au plus haut niveau du cadre national de certification. Seul ce diplôme est caractérisé par une expérience professionnelle de recherche conséquente associée à la qualité du processus garantie par le cadre réglementaire.

Le doctorat est classé au niveau 8 du nouveau cadre national de certification
Pour une reconnaissance spécifique du diplôme national de doctorat
Un cadre unique adapté à la diversité des approches de recherche

Lire le communiqué de presse.

Soutenir la reconnaissance du doctorat en France, au bénéfice d’une recherche publique attractive et d’une société innovante

À l’occasion de la consultation sur le projet de loi de programmation pluriannuelle de la recherche, l’Association Nationale des Docteurs (ANDès) exprime plusieurs propositions pour soutenir la reconnaissance du doctorat en France, au bénéfice d’une recherche publique attractive et d’une société innovante :

  • pour un État proactif sur le long terme afin de sauver l’emploi scientifique public et la recherche publique ;
  • pour un accueil exemplaire des docteurs dans les fonctions publiques hors recherche ;
  • pour un accueil approprié des docteurs dans le secteur privé ;
  • pour l’augmentation pluriannuelle de l’effort d’investissement dans la recherche publique et privée et pour une meilleure utilisation du Crédit d’Impôt Recherche en ce sens ;
  • pour une plus grande visibilité du titre de docteur afin d’amorcer un changement culturel ;
  • pour une réforme de l’HDR en cohérence avec l’évolution des stratégies de ressources humaines ;
  • pour l’amélioration de l’attractivité internationale de la France par le doctorat ;
  • pour un cadre du doctorat favorisant la reconnaissance du doctorat comme expérience professionnelle de recherche dans tous les secteurs socio-économiques ;
  • pour une représentation unifiée et propre des jeunes chercheurs (doctorants et chercheurs contractuels titulaires du doctorat) ;
  • pour l’utilisation d’un vocabulaire approprié à la reconnaissance du doctorat comme expérience professionnelle.

Lire le communiqué de presse.

Lire la contribution.

Concours de Pitch Professionnel 2018

L’ANDès (Association Nationale des Docteurs), l’ABG (Association Bernard Gregory), PhDTalent, la CASDEN et la Banque Populaire, lancent la 4e édition du concours de pitch professionnel qui récompense les pitchs les plus percutants des jeunes chercheurs venant de toute la France.

Les candidats ayant franchi la phase de présélection se produiront lors du forum, le 5 octobre 2018 à l’occasion du PhDTalent Career Fair, qui se tiendra au CENTQUATRE, à Paris. Ils disposeront de 120 secondes pour convaincre un jury de chefs d’entreprises/cadres et le public, en exposant leurs expériences de recherche et professionnelle, le tout, en rivalisant de clarté et de concision.

Lire le communiqué.

Objectifs prioritaires de l’année 2018-2019 pour valoriser le doctorat

L’Association Nationale des Docteurs, suite au renouvellement du tiers des membres de son conseil d’administration et au renouvellement de son Bureau début juillet 2018, exprime ses objectifs prioritaires pour l’année 2018-2019.

Objectifs prioritaires de l’année 2018-2019

  • Contribuer à la reconnaissance de l’expérience professionnelle des docteurs amenés à occuper des postes à haut potentiel dans les secteurs privé comme public hors recherche, en prenant appui sur l’inscription au Répertoire National des Certifications Professionnelles de leurs compétences partagées.
  • Questionner l’utilisation du titre de docteur en menant des réflexions sur les principes du processus diplômant.
  • Contribuer à l’amélioration continue de la qualité du processus doctoral et de ses attendus.
  • Renforcer les synergies entre réseaux de docteurs et animer la Communauté Française des Docteurs, notamment par l’intermédiaire du dynamisme de la section régionale ANDès Toulouse et de partenariats.
  • Partager une veille collective des organisations et dispositifs européens et internationaux notamment pour la mobilité géographique entrante et sortante des docteurs.
  • Diffuser les bonnes pratiques par le biais des fiches actualisées du « Doctorat à la Loupe » adressées à l’ensemble des acteurs du doctorat.

Bureau renouvelé

L’ANDès a renouvelé en juillet 2018 son Bureau composé de docteurs issus de disciplines variées et exerçant des activités dans divers secteurs professionnels.

A été réélu président, Clément Courvoisier, docteur en physique depuis 2016 et actuellement chef de projet d’un Labex.

Ont été élues vice-présidentes, Carole Chapin, docteure en littérature comparée depuis 2015 et actuellement responsable R&D ; Viviane Griveau-Genest, docteure en littérature médiévale depuis 2017 et actuellement en recherche d’emploi ; et Émilie Tourneur, docteure en physiologie et physiopathologie depuis 2012 et actuellement chargée des formations à caractère scientifique.

A été élu trésorier, Godefroy Leménager, docteur en physique depuis 2012 et actuellement ingénieur brevet.

A été élue secrétaire générale, Juliette Guérin, docteure en chimie depuis 2013 et actuellement responsable adjointe du partenariat et de la valorisation de la recherche. A été élu secrétaire général adjoint, Augustin Parret-Fréaud, docteur en mécanique depuis 2011 et actuellement ingénieur de recherche dans le secteur privé.

 

Le communiqué de presse au format PDF : Objectifs prioritaires de l’année 2018-2019 pour valoriser le doctorat.

Concours de Pitch Professionnel 2018

L’ANDès (Association Nationale des Docteurs), l’ABG (Association Bernard Gregory), PhDTalent, la CASDEN et la Banque Populaire, lancent la 4e édition du concours de pitch professionnel qui récompense les pitchs les plus percutants des jeunes chercheurs venant de toute la France.

Les candidats ayant franchi la phase de présélection se produiront lors du forum, le 5 octobre 2018 à l’occasion du PhDTalent Career Fair, qui se tiendra au CENTQUATRE, à Paris. Ils disposeront de 120 secondes pour convaincre un jury de chefs d’entreprises/cadres et le public, en exposant leurs expériences de recherche et professionnelle, le tout, en rivalisant de clarté et de concision.

Date limite de candidature : 18 septembre 2018.

Lire le communiqué.

L’ANDès partenaire du concours de pitch professionnel de l’ABG

Cette année, l’ANDès était partenaire de la quatrième édition du concours de pitch professionnel de l’ABG (Association Bernard Gregory), aux côtés de ses autres partenaires, PhDTalent et la CASDEN Banque Populaire.

Suite aux pré-sélections, les finalistes disposaient de 2 minutes pour présenter leur projet professionnel et convaincre le jury et le public présent, lors de la PhD Talent Career Fair, le 21 octobre.

Les résultats :

Photo : ABG.