Le 20 octobre 2021 s’est tenue la Journée nationale du doctorat organisée par le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI) à l’Université Paris-Saclay. Lors de cette journée, le président de l’ANDès, Dr Godefroy Leménager, a participé à une table ronde sur le thème « Les évolutions récentes répondent-elles aux enjeux d’attractivité du doctorat ? » pour parler de l’attractivité du doctorat, de la diversité scientifique et présenter les actions menées par l’ANDès pour valoriser le doctorat.

Dans ce cadre, après avoir salué l’augmentation du nombre de contrats doctoraux et leur revalorisation salariale, promesses de la Loi de Programmation pour la Recherche, l’ANDès a rappelé l’objectif, souvent évoqué mais jamais atteint, d’un contrat doctoral à 1,5 Smic. Si l’inscription au RNCP a rappelé que le doctorat permet l’acquisition de compétences transverses, l’ANDès a dû rappeler qu’il ne faut pas réduire le doctorat à son manuscrit et sa soutenance, et a souligné que les doctorants montent aussi en compétences à travers leur activité de recherche tout au long du doctorat.

L’ANDès a aussi salué la clarification sur l’usage du titre de docteur, appelés de ses vœux et proposé par un de ses amendements pour la LPR. Cette clarification, qui va de pair avec l’inscription du doctorat au niveau 8 de qualification, est un des outils à notre disposition pour attirer l’attention sur le doctorat. Enfin, l’ANDès constate un intérêt croissant pour le doctorat, mais alerte sur l’apparition de nouveaux diplômes au vocabulaire proche du doctorat qui n’assurent pas la qualité apportée par le cadre réglementaire national du doctorat.

L’ANDès a aussi rappelé la volonté de renforcement du lien avec la recherche demandé par le président de la République dans le cadre de la réforme de la haute fonction publique et demande le développement des voies d’accès à la haute fonction publique pour les docteurs.

Enfin, l’ANDès a présenté les évènements organisés dans le cadre des 50 ans de l’ANDès et la publication du Guide du Doctorat avec la CJC.

Pour finir, l’ANDès a interrogé le ministère sur l’utilisation par les établissements des fiches RNCP et comment la réinscription dans la loi d’une date butoir pour prendre en compte le doctorat dans les conventions collectives va être prise en compte par les différents acteurs.

 

Informations et présentations de cette journée :

https://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/fr/journee-nationale-du-doctorat-le-20-octobre-2021-50555