Fiche 20 du Doctorat à la Loupe

L’ANDès et la Confédération des Jeunes Chercheurs ont publié la fiche 20 du Doctorat à la Loupe intitulée Arrêt prématuré du doctorat (version alternative relative à la réglementation du 1er septembre 2016, régissant les contrats doctoraux ayant commencé depuis le 1er septembre 2016).

L’abandon concerne un grand nombre de doctorants, avec un taux moyen qui varie de 5 % à 40 % selon
les disciplines. Diverses autres raisons peuvent conduire à un arrêt prématuré du doctorat, en particulier le licenciement par l’employeur. Dans tous les cas, la non-réinscription en doctorat et la rupture du contrat de travail sont encadrées par la législation et la réglementation françaises. Cette fiche précise ce qui constitue un arrêt prématuré de doctorat (page 1), en insistant sur la nécessité de l’accompagner. Elle détaille ensuite les diverses raisons possibles (page 3) ainsi que les conditions juridiques relatives à une telle rupture anticipée (page 3), en termes notamment de droits du doctorant ou de protection de l’employeur (page 5). Elle présente enfin les conséquences d’un tel arrêt (page 8).

En savoir plus en lisant la fiche 20 du Doctorat à la Loupe

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire