Articles

Le 7 mars 2020, une délégation de l’ANDès composée de Dr Linda Lahleh, présidente, Dr Stéphanie Danaux, vice-présidente, et Benoit Omnès, administrateur, a été auditionnée lors d’une réunion dans le cadre de la mission ministérielle sur la reconnaissance et la valorisation du doctorat qui a été confié par Sylvie Retailleau, ministre en charge de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, et Roland Lescure, ministre délégué à l’Industrie, en décembre 2023, à Dr Sylvie Pommier et Dr Xavier Lazarus.

Cette mission a pour objectifs de renforcer les dispositifs existants et de proposer de nouvelles mesures d’ici le printemps 2024 afin :

  • d’accroître la part de docteurs parmi les chercheurs en entreprise et la part d’ingénieurs s’engageant dans une thèse de doctorat
  • de renforcer l’accompagnement des docteurs dans la construction de leurs parcours professionnel, pour un passage plus rapide et fluide des docteurs vers le secteur privé
  • de rehausser la perception du grade de docteur dans le secteur privé
  • in fine, de s’assurer que les compétences et formations des docteurs bénéficient pleinement à notre économie et nos entreprises.

Dans ce cadre, l’ANDès a été auditionnée aux côtés de la Confédération des Jeunes Chercheurs (CJC).

Le déroulé de cette réunion fut le suivant : introduction par Dr Sylvie Pommier, suivie d’un temps d’échanges avec les représentants de l’ANDès et de la CJC.

L’ANDès a notamment rappelé ses positions concernant le doctorat, notamment :

  • l’exemple que le public doit donner au privé dans le recrutement des docteurs, notamment dans les domaines non académiques ;

  • le souhait de travailler sur l’image et l’unicité du doctorat :

    • étudiant, doctorant et jeune docteurs traduisent des situations différentes

    • forte diversité des profils dans la population des docteurs

    • reconnaissance du doctorat à l’international plus forte qu’en France

  • le rappel d’une inscription du doctorat dans les conventions collectives

  • la demande d’une diffusion plus large, accessible et exploitable des statistiques de poursuites de carrières

  • la sensibilisation du secteur privé aux compétences des docteurs.