Articles

Fiche 23 du Doctorat à la Loupe

L’ANDès et la Confédération des Jeunes Chercheurs ont publié la fiche 23 du Doctorat à la Loupe intitulée Carrières des docteurs.

Outre les carrières dans le secteur académique, les docteurs mobilisent leurs compétences dans une large diversité d’emplois de cadres des secteurs public et privé. Cette fiche évoque tout d’abord les profils de postes sur lesquels le recrutement de docteurs est pertinent, en signalant des dispositifs destinés à favoriser leur recrutement. Sont ensuite présentés des outils utilisables par les docteurs pour être acteurs de leur évolution de carrière.

 

En savoir plus en lisant la fiche 23 du Doctorat à la Loupe

Fiche 22 du Doctorat à la Loupe

L’ANDès et la Confédération des Jeunes Chercheurs ont publié la fiche 22 du Doctorat à la Loupe intitulée Suivi du devenir professionnel des docteurs.

Le suivi des carrières des docteurs est une mission des écoles doctorales et des établissements d’enseignement supérieur : le suivi statistique du devenir des docteurs est utilisé notamment dans le cadre de l’évaluation et du financement des écoles doctorales.

Par ailleurs, ce suivi présente des enjeux stratégiques :

  • fournir aux écoles doctorales un outil d’aide à la décision dans le but de proposer des formations en adéquation avec les poursuites de carrière possibles après le doctorat ;
  • attirer les personnes qui souhaitent commencer un doctorat en leur présentant la diversité des parcours des docteurs de l’établissement ;
  • présenter aux employeurs des types de profils pouvant les intéresser ;
  • donner aux doctorants des pistes de carrières possibles, en les préparant à la recherche du prochain emploi ;
  • faciliter la mise en place d’un réseau d’anciens qui participe à l’attractivité de l’université ; ce réseau favorise également le transfert et la valorisation des résultats de la recherche, grâce à l’émergence de collaborations entre docteurs de différents secteurs d’activité, par exemple entre recherche privée et publique, ou secteur public hors recherche et secteur académique.

Il est donc important que des données pertinentes sur le devenir des docteurs soient collectées, analysées et diffusées, dans le respect du droit des données personnelles.

Du point de vue logistique, ce suivi du devenir des docteurs nécessite la mise en place de plusieurs outils (annuaire de doctorants et docteurs, formulaires d’enquêtes, etc.) et d’une méthodologie adaptée, permettant la concertation entre les divers acteurs du doctorat (établissements, écoles doctorales, unités de recherche, etc.) et la mise en commun des résultats. Il demande également la présence chez les docteurs d’un sentiment d’appartenance à leur établissement et à leur école doctorale, afin de les inciter à répondre aux enquêtes sur leur devenir professionnel et à participer aux actions organisées par ces structures.

En savoir plus en lisant la fiche 22 du Doctorat à la Loupe

Historique du nombre de doctorats délivrés en France

Les billets de cette série Statistiques sur le doctorat évoquent diverses données statistiques liées au doctorat, disponibles publiquement, ou réunies par des membres de l’ANDès. Les traitements et analyses de ces données ne reflètent pas nécessairement les positions de l’ANDès et n’engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Depuis plusieurs années, l’ANDès regroupe les données relatives au nombre de doctorats délivrés annuellement selon le rapport annuel RERS, Repères et références statistiques, publié par le ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche, qui les fournit dans les tableaux relatifs aux diplômes universitaires classés par discipline (métropole + DOM). Depuis 2015, de nouveaux tableaux relatifs aux doctorants et docteurs y ont fait leur apparition dans ces rapports, ils incluent l’ensemble des doctorats délivrés annuellement en France.

Ces données, ainsi que celles trouvées dans d’autres sources, notamment pour les années antérieures, sont représentées dans le graphique ci-dessous.

Cliquez sur le graphique pour accéder aux données, dans la feuille DonneesDocteurs, et à leurs sources, dans la feuille SourcesDocteurs. Il est possible d’ajouter des commentaires au document si vous le souhaitez.

Notez que les données des années 1960 à 1973 proviennent de nombres de thèses cités dans un article du Bulletin des Bibliothèques de France. Afin de reproduire la distinction actuelle entre thèses d’exercice et thèses de doctorat, nous avons fait le choix d’exclure les thèses dans les disciplines de santé, en estimant la donnée quand elle n’était pas directement disponible dans le document.

Projet d’annuaire national des docteurs : l’ANDès consultée

Le 11 octobre 2016, l’ANDès a été reçue au ministère chargé de la recherche par Jérôme Kalfon, chargé par Thierry Mandon, secrétaire d’Etat chargé de l’Enseignement supérieur et de la recherche, d’évaluer la faisabilité d’un annuaire national des docteurs. L’ANDès a notamment présenté son annuaire des membres, ainsi que la Communauté Française des Docteurs, et les possibles interactions avec ce projet d’annuaire national ont été discutées.

L’annonce de la création, début 2017, d’un annuaire national et d’une adresse email à vie du type prenom.nom@phdfrance.fr pour chaque docteurs a été faite le 21 novembre 2016 lors de l’événement “Docteurs et entreprises” qui a eu lieu à la CCI Paris Île-de-France.

Déclaration de François Hollande – 27/09/2016

Nous voulons faire du métier de la Science un métier, une profession attractive pour des jeunes qui n’y situent pas encore toujours leur ambition de réussite sociale et d’épanouissent personnel.

Nous devons donc y travailler, y travailler au niveau de l’Etat, y travailler aussi avec les entreprises, pour que les chercheurs puissent être reconnus également dans les conventions collectives, avec le statut qui correspond à ce qu’a été leur parcours universitaire et de recherche.

François Hollande,
Discours à l’occasion des 350 ans de l’Académie des Sciences,
Musée du Louvre (Paris)

Photo : capture d’écran de la vidéo du discours (elysee.fr)

Publication d’une liste de compétences en vue d’une fiche nationale sur le doctorat dans le RNCP

La Confédération des Jeunes Chercheurs (CJC) et l’Association Nationale des Docteurs (ANDès) font avancer la reconnaissance du doctorat en publiant une fiche pratique listant les compétences des docteurs, ayant vocation à servir de guide pour l’inscription du doctorat au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP). Cette fiche synthétise, en un document unique, les travaux de fond sur l’identification des compétences des docteurs menés par plusieurs acteurs du doctorat et propose une liste de compétences que nos associations ont souhaité la plus complète et la plus juste possible.

Cette fiche est la concrétisation d’une réflexion interne de plusieurs années, de la prise de conscience progressive de la nécessaire inscription du doctorat au RNCP et de la rencontre avec le Président de la Commission Nationale de la Certification Professionnelle (CNCP), Georges Asséraf, fin avril 2016.

Modalités du concours spécial : agrégation du secondaire

Les billets de cette série Article 79 ont vocation à recenser les corps de la fonction publique ouverts aux docteurs par la voie de concours réservés ou adaptés, afin de transférer la culture et les compétences de recherche dans l’administration de l’Etat et de ses collectivités. Ces informations devraient, selon l’article 79 de la loi du 22 juillet 2013 relative à l’enseignement supérieur et à la recherche, être fournies dans un rapport du Gouvernement remis chaque année au Parlement, qui est encore en attente de publication à ce jour (737 jours de retard).

Suite à la création d’un concours externe spécial de l’agrégation pour les docteurs, quelques détails sur l’organisation des épreuves, et leurs coefficients, ont été fournis dans l’Arrêté du 28 juin 2016 modifiant l’arrêté du 28 décembre 2009 fixant les sections et les modalités d’organisation des concours de l’agrégation.

En attente du décret : conservateurs de bibliothèque

Les billets de cette série Article 79 ont vocation à recenser les corps de la fonction publique ouverts aux docteurs par la voie de concours réservés ou adaptés, afin de transférer la culture et les compétences de recherche dans l’administration de l’Etat et de ses collectivités. Ces informations devraient, selon l’article 79 de la loi du 22 juillet 2013 relative à l’enseignement supérieur et à la recherche, être fournies dans un rapport du Gouvernement remis chaque année au Parlement, qui est encore en attente de publication à ce jour (730 jours de retard).

Du nouveau à propos d’un concours externe spécial pour les docteurs afin d’accéder aux postes de conservateur de bibliothèque (que nous avons déjà évoqué sur ce blog), dans le Bulletin Officiel n°29 du 21 juillet 2016 :

Un projet de décret modifiant le statut particulier du corps des conservateurs des bibliothèques est en préparation. Il a pour objet de créer un concours externe spécial de recrutement dans ce corps, réservé aux titulaires d’un doctorat.

Sous réserve de la publication du décret précité, ce concours sera organisé dès la session 2017. Les inscriptions seront ouvertes au premier trimestre 2017.

Ce concours devrait comporter une épreuve écrite d’admissibilité et une épreuve orale d’admission dont il est prévu qu’elles se déroulent selon le même calendrier que les épreuves des concours de droit commun.

Photo : jorisvo / Shutterstock

Attirer les docteurs dans la fonction publique : les messages contradictoires du gouvernement

Communiqué de presse

L’ANDès, association nationale des docteurs, déplore que la volonté exprimée du gouvernement d’attirer davantage de docteurs dans la fonction publique soit suivie d’actions contradictoires peu propices à cet effet. En témoignent, notamment, les annonces récentes de confier des responsabilités qui nécessitent une expérience conséquente de recherche à des personnes non titulaires d’un doctorat. L’ANDès regrette la lenteur du gouvernement pour intégrer de façon substantielle des docteurs dans la fonction publique et l’encourage à mettre en œuvre et concrétiser au plus vite les dispositions législatives prises en 2013.

Lire la suite

Ouverture au doctorat : attachés d’administration de l’Etat

Les billets de cette série Article 79 ont vocation à recenser les corps de la fonction publique ouverts aux docteurs par la voie de concours réservés ou adaptés, afin de transférer la culture et les compétences de recherche dans l’administration de l’Etat et de ses collectivités. Ces informations devraient, selon l’article 79 de la loi du 22 juillet 2013 relative à l’enseignement supérieur et à la recherche, être fournies dans un rapport du Gouvernement remis chaque année au Parlement, qui est encore en attente de publication à ce jour (712 jours de retard).

Le Décret n° 2016-907 du 1er juillet 2016 portant diverses dispositions relatives au corps interministériel des attachés d’administration de l’Etat mentionne la présence d’une « épreuve adaptée » aux titulaires d’un doctorat pour le concours externe d’accès à ce corps. Il prévoit également que la période de préparation de leur doctorat sera prise en compte au moins pour deux ans d’ancienneté lors de leur intégration dans le corps.